3366763399909077
recent
أخبار ساخنة

عبدالوهاب نزيه: مشروع مركز التوجيه و التخطيط التربوي(1)

الخط
















3.2. Centre d’Orientation et de Planification de l’éducation : Etat des lieux.
 3.2.1.  Aperçu Historique.
Dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement de Sa Majesté pour le développement, et l'amélioration du système éducatif marocain, le Ministère de l'Education Nationale (MEN) a instauré, dès 1961, un système de formation des Conseillers en Planification et en Orientation scolaire concrétisé par l'institution d'un Centre à cet effet.
Ce Centre, appelé alors Centre de Formation en Orientation et en Planification de l'Education (CEFOPE), formait un nombre très limité de conseillers. Il a évolué depuis, et le niveau professionnel dont il jouit actuellement est le fruit d'une série d'étapes de réflexion et d'expérience.
Ainsi, après 5 années d'exercice, les activités du Centre furent interrompues pour laisser place à la coopération franco-marocaine dans les domaines de l'Orientation et de la Planification de l'éducation. La réouverture du Centre sous une nouvelle appellation (Centre de Formation des Conseillers en Planification de l'Education -CFCPE-) en 1976, a permis la relance de la formation sur de nouvelles bases en relevant le niveau de recrutement, et en fixant la durée de formation à une année scolaire.
En 1982, le Centre fut réorganisé de manière à permettre l'amélioration de la qualité de la formation. Deux innovations majeures furent introduites :
- la prolongation de la durée de formation à deux années au lieu d'une seule.
- la spécialisation au niveau de la deuxième année de formation. Deux options sont offertes : Orientation scolaire ou Planification de l'éducation.
En 1987, une troisième innovation, et non des moindres, vit le jour avec l'ouverture du cycle de formation des inspecteurs en orientation et en planification de l'éducation; formation d’une durée de deux années.
Cette nouvelle formule a permis de doter le système éducatif marocain d’environ 2470 conseillers depuis 1982, date à laquelle on n’en comptait encore que quelques 180. (Voir annexe, l’évolution des effectifs des sortants).
3.2.2. Rôle et missions du COPE.
 Situation actuelle
Le décret 2.85.723 du 06 Avril 1987 portant création du COPE, et qui est toujours en vigueur, stipule dans son article 2 que :
Le COPE est une institution placée sous tutelle du ministère de l’éducation nationale, dédiée à la formation et au perfectionnement des cadres de l’orientation et de la planification de l’éducation, et relève de l’autorité gouvernementale chargée de l’enseignement primaire et secondaire.
 Le COPE peut entreprendre des travaux de recherche et des études dans les domaines de l’orientation et de la planification de l’éducation.
 En vue de la mise en conformité avec la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur(2)
Un projet de décret visant à mettre le COPE en conformité avec la loi 01.00 relative à l’organisation de l’enseignement supérieur a été transmis au département de l’enseignement scolaire.[1]
L’article 2 dudit projet de décret stipule que :
Le COPE est chargé des missions suivantes :
- Assurer la formation initiale des cadres de l’orientation, de la planification de l’éducation, et du management du système éducatif ;
- Organiser des sessions de formation continue et de perfectionnement au bénéfice de tous les cadres non enseignants relevant de l’autorité gouvernementale chargée de l’éducation nationale ;
-          Réaliser des activités de recherche scientifique dans différents domaines en relation avec l’éducation et la formation ;
-          Réaliser des études et des enquêtes qui entrent dans ses domaines d’activité, et que nécessite la formation ;
-          Contracter des accords de partenariat et de coopération avec les organismes et institutions publiques et privés, au niveau national et international.

3.2.3. Cycles de Formation.
Le COPE dispose de deux cycles de formation:
·         Un cycle de formation des conseillers de deux années dont la première constitue une année de tronc commun, et la deuxième une année de spécialisation soit en orientation, soit en planification de l'éducation.
·         Un cycle de formation des inspecteurs de deux années, dont la première permet aux stagiaires d'approfondir leurs connaissances théoriques dans le domaine de leur formation initiale (acquise au niveau du cycle des conseillers); la deuxième année étant beaucoup plus axée sur la recherche en vue de produire un mémoire de fin de formation.
3.2.4. FORMATION :
Deux arrêtés ministériels (730.90 et 731.90, tous deux datés du 08 Juin 1990), régissent le COPE en ce qui est des modalités d’accès,  de l’organisation de la formation,  et des examens de passage et de sortie dans les deux cycles de formation.[2]
Cette formation se présente sous différentes formes. Selon la nature de chaque matière, les enseignants adoptent des : (voir les volumes horaires par matières en annexe).
·         Cours Magistraux,
·         Travaux Dirigés,
·         Exposés,
·         Séminaires de Recherche, ou
·         Enquêtes sur le Terrain.
Quand cela est nécessaire, des stages de formation pratique sont également organisés au sein des délégations régionales ainsi que dans différents services et divisions relevant des directions centrales du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.  
·         Les stagiaires sont tenus de fournir un rapport au terme de chaque période de stage. Ces rapports sont exploités, et pris en considération dans l'évaluation.
 Cycle des conseillers.
La formation au COPE, aussi bien théorique que pratique, est conçue sur la base de la description des profils des conseillers en orientation scolaire et en planification de l'éducation, tels qu'ils peuvent être dégagés, à partir des grandes tâches qui leur sont assignées:
Tâches du conseiller en planification :
·         Elaboration et analyse des statistiques scolaires et universitaires
·         Elaboration, exécution, et évaluation de plans de développement de l'éducation à l'échelle   nationale et régionale;
·         Préparation et mise en œuvre de la carte scolaire, etc.…
Tâches du conseiller en orientation :
·         Mise en œuvre de moyens techniques d'évaluation pédagogique et scolaire;
·         Organisation de campagnes d'information et d'orientation scolaire et professionnelle;
·         Participation active à diverses opérations organisées au sein des établissements scolaires ou autres institutions éducatives. (conseils d'orientation, examens, attribution de bourses…) etc.
Ces préoccupations sont reflétées par le cursus de formation tel qu'il a été élaboré pour chaque niveau et option, et dont les objectifs se présentent comme suit :
Au niveau du tronc commun, le conseiller stagiaire est formé de façon à pouvoir :
»       réaliser des recherches visant la connaissance du milieu éducatif,
»       s'initier aux différentes techniques documentaires,
»       contribuer par des activités de recherche à l'amélioration de son environnement professionnel,
»       se familiariser avec le domaine des sciences de l'éducation en rapport avec sa pratique professionnelle future,
»       acquérir des notions de base en psychologie,
»       connaître l'organisation administrative et éducative du Maroc,
»       s'initier aux différentes techniques statistiques appliquées au domaine de l'éducation,
»       s'initier à l'informatique,
»       connaître les principaux courants de pensée en matière de développement économique et social,
»       acquérir des notions de base en démographie, et
»       perfectionner ses connaissances en matière de langues.
 Au niveau de la deuxième année, option Planification, le conseiller stagiaire en  planification doit :
»       acquérir les notions fondamentales de la planification économique et sociale,
»       se familiariser avec les techniques de projection des grandeurs économiques,
»       s'initier à la politique et à l'expérience du Maroc en matière de planification économique et sociale,
»       maîtriser les concepts et outils de la planification de l'éducation,
»       connaître les principaux organes impliqués dans la planification de l'éducation,
»       maîtriser les phases d'élaboration, d'exécution et d'évaluation d'un plan d'éducation,
»       se familiariser avec les techniques démographiques, et spécialement avec leur application dans le domaine de l'éducation,
»       s’initier à la recherche dans le domaine de l’éducation et au travail en équipe.
Au niveau de la deuxième année, option Orientation, le conseiller stagiaire en Orientation doit être capable de :
»       collecter, organiser et diffuser l'information scolaire, universitaire et professionnelle,
»       mener des actions d'information sur le processus d'orientation scolaire et professionnelle,
»       aider l'élève à se familiariser avec certains aspects des milieux académique et professionnel,
»       maîtriser les techniques et approches d'assistance aux élèves pour se connaître eux-mêmes, et prendre conscience de leurs aptitudes, capacités et potentiel,
»       établir des liens de communication et des relations de coopération avec les différents partenaires (parents, professionnels, enseignants, etc. …),
»       s'intégrer aux équipes administratives et pédagogiques dans son environnement professionnel,
»       utiliser divers instruments de mesure pour mener des actions d'évaluation à des fins d'orientation.
»       s’initier à la recherche dans le domaine de l’éducation et au travail en équipe.
Cycle des Inspecteurs.
Partant des objectifs assignés à la formation des conseillers tels que décrits plus haut, et vu que les inspecteurs stagiaires sont recrutés parmi les conseillers ayant déjà acquis une expérience pratique, la formation des inspecteurs cherche à approfondir les connaissances des stagiaires tout en prenant en considération les tâches supplémentaires qu'ils seront appelés à réaliser à leur sortie du COPE. Entre autres, ils sont préparés à assumer les tâches
Ø  d'encadrement et de contrôle des conseillers en exercice,
Ø  de coordination entre différentes entités éducatives, et de recherche visant l'amélioration du système éducatif.        
3.2.5. Evaluation :
            L'évaluation des stagiaires se fait en trois volets :
Ø  Contrôle continu
Ø  Examen partiel
Ø  Examen final.
Ø  Mémoire de fin de formation
C'est la note pondérée des trois volets d'évaluation qui déterminera dans une grande mesure l'admission des stagiaires au niveau supérieur s'ils sont en 1ère année.
Pour ce qui est des stagiaires de 2ème année, ils devront en plus produire et soutenir un mémoire de fin de formation.
3.2.6. ACCES AU COPE
Cycle des Conseillers
v  Conditions d'accès
L'admission au cycle des conseillers se fait par voie de concours organisé à l'échelle nationale et ouvert aux professeurs du premier cycle de l'enseignement secondaire (collège), toutes spécialités confondues, ayant une ancienneté de quatre années d'exercice en tant que titulaires à la date d’entrée au COPE.
v  Concours
Le concours se déroule en deux étapes: un examen écrit et un examen oral.
L'examen écrit porte sur les épreuves suivantes:
o   Sciences de l'Education
o   Socio-économie
o   Tests Psychotechniques
L'examen oral se passe sous forme d'entretien, avec un jury constitué de trois professeurs.
Seuls les candidats admis aux épreuves écrites sont éligibles à l'épreuve orale.
Cycle des Inspecteurs
v  Conditions d'accès
L'admission au cycle des inspecteurs se fait par voie de concours organisé à l'échelle nationale et ouvert aux conseillers en orientation ou en planification de l'éducation ayant une ancienneté de quatre années d'exercice en tant que tels à la date d’entrée au COPE.
v  Concours : il porte sur trois épreuves dans chacune des deux options:
- Option Planification:
o   Analyse socio-économique
o   Méthodologie de la Planification de l'Education
o   Applications
- Option Orientation:
o   Analyse Psychopédagogique
o   Méthodologie de l'Orientation
o   Applications.
3.2.7. Capacités institutionnelles et financières
3.2.7.1. Capacités institutionnelles.
a. Infrastructure
L’infrastructure du COPE a été renforcée récemment, elle comprend :
- 2 amphithéâtres de 96 et 91 places,
- 1 salle de 60 places,
- 4 salles de 30 places,
- 3 salles de 20 places,
- 2 salles Informatiques de 25 et 16 postes,
- 1 salle des professeurs,
- 22 locaux administratifs,
- 1 bibliothèque avec salle de lecture,
- 1 testothèque,
- 2 salles de réunion,
- 1 espace de restauration pouvant accueillir jusqu’à 120 couverts, (mais sans cuisine)
- 1 salle des conférences d’environ 260 places aménagée, et
Un projet de construction d’une structure d’hébergement a été initié en 2011. L’architecte a été désigné et le bureau d’étude retenu après l’ouverture des plis du marché lancé à cette fin. Ce marché ainsi que le contrat d’architecte ont été visés par le trésorier préfectoral de rabat, et ont été déposés,  pour approbation, à la direction des affaires générales, du budget et du patrimoine. 
La capacité d’accueil du COPE est de 300 places environ, sans compter les petits amphis pour les formations continues.
b. Fonds documentaire.
Le fonds documentaire du COPE, constamment enrichi pour répondre à la demande de plus en plus pressante des stagiaires, comprend deux composantes essentielles :
·         une bibliothèque plutôt bien fournie en documents couvrant les domaines relatifs à l'éducation d'une manière générale, et à l'orientation et à la planification de l'éducation, ainsi qu'aux différentes matières enseignées au COPE d'une manière plus spécifique, elle compte 15100 ouvrages, sans compter les mémoires des stagiaires depuis 1983 à nos jours.
Informatisation de la base de données bibliographique depuis janvier 2012 par une assistance de deux bibliothécaires de l’IIPE ce qui facilite la recherche, un site du cope www.cope.ma a été crée.
La bibliothèque est exploitée par un logiciel de gestion des bibliothèques le CDS/WINISIS qui permet une liaison directe avec L’IIPE.
·          Une testothèque implantée dans le but de familiariser les futurs Conseillers en Orientation à la manipulation et l'administration de tests psychométriques et autres, et servants de support au cours de «mesure et évaluation».
Ses possibilités restent toutefois limitées quantitativement, sachant que les tests coûtent très cher, elle compte 138 tests approuvés.
C. Structure de gestion administrative 
Le COPE est géré par un directeur qui veille à son bon fonctionnement et au déroulement de la formation dans les meilleures conditions possibles. Selon les textes en vigueur, il est assisté dans ses tâches par un directeur adjoint et un secrétaire général, ainsi que par un staff administratif et technique. Toutefois, bien qu’il y ait toujours eu un directeur adjoint ou un secrétaire général, il n’y a jamais eu les deux en même temps.
Depuis janvier 2012, toutes les structures institutionnelles du COPE sont bloquées ; sachant qu’il n’y a même pas un directeur adjoint. Le secrétaire général chargé de la direction gère les affaires courantes en attendant la nomination d’un nouveau directeur. L’administration compte 18 cadres administratifs.
La première tâche qui revient au nouveau directeur est de revoir la structure administrative sur la base à la fois : du
DECRET N° 2.05.885 DU 22 RABII I 1427 (21 AVRIL 2006) PRIS POUR L’APPLICATION DES ARTICLES 33 ET 35 DE LA LOI N° 01-00 PORTANT ORGANISATION DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
»       Notamment son article premier qui stipule qu’en application des articles 33           (2ème et 3ème alinéas) et 35 (2ème et dernier alinéas) de la loi n° 01-00 susvisée, sont fixées conformément aux dispositions du présent décret :
»       les modalités de désignation des membres du comité chargé d’examiner les  candidatures pour occuper le poste de directeur d’un établissement d’enseignement supérieur ne relevant pas de l’université;
»       la composition des conseils des établissements d’enseignement supérieur ne relevant pas de l’université, le mode de désignation ou d’élection de leurs membres et les modalités de leur fonctionnement ;
»       la composition  et  le fonctionnement de la commission scientifique  d’un établissement d’enseignement supérieur ne relevant pas de l’université et les modalités de désignation de ses membres.

Et du décret n°2.05.723 du 7 chaâbane 1407 (6avril 1987) notamment les articles 8 ; 11 ; 12 ; et 15 qui stipulent que le COPE est dirigé par un directeur, un directeur adjoint et un secrétaire général (art 8).
L’article 11 délimite les fonctionnaires administratifs et techniques, l’article (12) détermine la composition du conseil de perfectionnement, du conseil intérieur qui approuve le règlement intérieur présenté par le directeur, et enfin l’article (15) délimite les conseils de formation par cycle.

d. Encadrement, et situation des sortants du COPE.
L'encadrement pédagogique est assuré par une équipe d'enseignants permanents dont des universitaires. Cette équipe est constamment renforcée par des professionnels et enseignants vacataires auxquels le COPE ne manque pas de faire appel en cas de besoin, surtout quand il s'agit de cours ayant beaucoup plus trait aux aspects pratiques de la formation. La combinaison des aspects académiques et des aspects pratiques permet d’assurer une formation de qualité.
Il est à signaler qu’en 2005, la majorité des enseignants chercheurs permanents, chevronnés pour la plupart et qui faisaient la fierté du COPE jusqu’alors, ont bénéficié de l’opération "Départ Volontaire", laissant ainsi un besoin énorme en termes d’encadrement. 
Avec les derniers recrutements de 2011 et 2012 l’équipe pédagogique a été renforcée pour passer de 12 formateurs à 24 formateurs.
Le taux d’encadrement des stagiaires est de 4 stagiaires par enseignant au niveau de la première année et de  8 stagiaires par enseignants pour les deux cycles. Ce taux est de plus de deux enseignants par inspecteur.
SORTANTS DU COPE de 1989 à 2012
Conseillers en planification
Dont femmes
Conseillers en orientation
Dont femmes
Inspecteurs O et P
Dont femmes
857
24
1714
119
198
10
Sans compter les lauréats étrangers (Burkina, Gabon et Niger)
Le taux de féminité au niveau des cycles des conseillers depuis 1989 à 2012 est de 5%, ce qui va, à l’encontre de la parité et l’égalité des chances telles qu’elles sont stipulées dans la nouvelle constitution. Le graphique ci-après donne la répartition des sortants par sexe :

La dispersion géographique, des conseillers en planification en exercice montre une certaine concentration de ces cadres dans les grandes agglomérations urbaines, alors qu’ils sont presque inexistants dans d’autres régions et provinces.
Lors des dernières nominations des délégués et des directeurs, nos planificateurs malgré leur nombre limité, ont pu décrocher près de 30% des postes à pourvoir, comme le montre le graphique ci-dessous :       
                  Graphique de la répartition des postes de délégués provinciaux.
3.2.7.2. Budget et mode de gestion.
Depuis le lancement du programme d’urgence, le COPE a pu voir son budget de fonctionnement passer de 388 600 DH en 2007 et 2008, à 1 009 000 DH en 2009 pour se stabiliser à 2 114 000 DH les années suivantes.
Avec le programme d’urgence, le COPE a pu bénéficier de crédits pour la réhabilitation et l’aménagement des locaux, salles de classe, les amphis, et la réalisation des travaux d’un marché d’extension qui avait été résilié depuis 1996. Mais il reste que le marché de l’internat n’a pas été approuvé. Les montants inscrits de 12 000 000 DH ne figurent plus dans la morasse.

 Budget de fonctionnement
Le budget de fonctionnement du COPE a été stabilisé durant les trois dernières années à 2 114 000 DH, et il est ventilé suivant la morasse projet 26 ; lignes de 10 à 98 ; comme suit :
Le  budget  de fonctionnement est resté constant depuis 2011 ; il ya lieu de souligner que les 500.000 DH de la ligne 31 (achat de matériel et mobilier de bureau) ne sont pas justifiés d’autant plus que le COPE a pu s’équiper convenablement depuis les crédits alloués dans le cadre du programme d’urgence.
L’élaboration du budget de l’année prochaine doit être revue en fonction des besoins réels de l’institution. Une estimation par rubrique budgétaire sera transmise à la direction concernée pour réaliser les activités qui seront programmées lors de la prochaine rentrée scolaire.
26 
FONCTIONNEMENT DU CENTRE D'ORIENTATION ET DE PLANIFICATION DE L'ÉDUCATION
 Montant en dirhams
11
Entretien et réparation des bâtiments administratifs
                    200 000,00  
13
Agencement, aménagement et installation
                    200 000,00  
16
Entretien de bâtiments par l'entreprise
                    180 000,00  
18
Entretien des espaces verts
                    185 000,00  
19
Frais de sécurité, de surveillance et de gardiennage
                    150 000,00  
31
Achat de matériel et mobilier de bureau
                    500 000,00  
32
Achat de fournitures de bureau, papeterie et imprimés
                     50 000,00  
33
Entretien et réparation du mobilier et du matériel de bureau
                       20 000,00  
34
Achat de matériel informatique et de logiciels
                    200 000,00  
35
Achat de fournitures informatiques
                      20 000,00  
36
Entretien et réparation du matériel informatique
                      10 000,00  
44
Indemnités de déplacement et changement de résidence à l'intérieur du Royaume
                       18 000,00  
48
Frais de réception, de cérémonies officielles et cadeaux
                       15 000,00  
51
Achat en renouvellement du matériel d'enseignement
                       60 000,00  
70
Heures supplémentaires couvrant le déficit en enseignants
                     111 000,00  
92
Abonnements et achat d'ouvrages pour les bibliothèques
                       55 000,00  
93
Achat de produits pour le jardinage
                       20 000,00  
94
Frais de correction et de vacations
                     100 000,00  
96
Impression et reproduction de textes pédagogiques
                       10 000,00  
98
Prestations en nature accordées aux agents des services économiques
                      10 000,00  

TOTAL PARAGRAPHE: 26
  2 114 000,00  

La Gestion budgétaire : Décret n°2-12-349 du 8 Joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux     marchés publics.
En tant que sous ordonnateur nous devons être conscient de cette responsabilité, car en plus de veiller au bon déroulement des opérations comptables par l’intendant, il y a lieu de faire les remarques suivantes :
·  A la lecture de la morasse, nous constatons que la majorité des lignes peuvent être exécutées par bon de commande ou par marchés reconductibles. L’avantage des bons de commande réside dans le fait que l’attributaire reste toujours mobilisé, et attentif aux modalités d’exécution de ce bon de commande ; alors qu’un marché reconductible peut pousser le prestataire du service à le prendre pour acquis, ce qui se traduira par la résiliation de ce marché par le sous ordonnateur.[3]
·  La seule rubrique qui peut faire l’objet d’un appel d’offres ouvert, concerne la ligne
31
Achat de matériel et mobilier de bureau
                    500 000,00  

En ayant souligné la non utilité de cette ligne pour les quatre années à venir, et son virement sur une autre ligne ; la procédure décrite dans le décret mentionné plus haut, notamment son chapitre III : formes des marchés et modes de passation, souligne dans son article 3,  que les marchés sont des contrats écrits dont les cahiers des charges précisent les conditions de leur passation et leur exécution. Les cahiers de charge comprennent les cahiers des clauses adminitratives générales (CCAG), les cahiers des prescriptions communes (CPC) et les cahiers des prescriptions spéciales (CPS).





[1] Projet de décret déposé à la direction des affaires juridiques et du contentieux par l’ex Directeur du cope en 2008
[2] Voir annexe
[3]  Article .7 du présent décret  détaille la procédure des Marchés reconductibles. 
نموذج الاتصال
NomE-mailMessage