3366763399909077
recent
أخبار ساخنة

معجم ديداكتيكي

الخط





GLOSSAIRE  des termes clés de didactique des langues INRP (extraits)
Tâche de synthèse

Réalisation langagière (et extra-langagière) individuelle ou collective impliquant la mobilisation coordonnée (ou synthèse) des connaissances et des capacités de tout type développées pendant une séquence.
Mise à l'épreuve
Désignation de la tâche de synthèse en mettant l'accent sur la confrontation autonome des apprenants à une situation complexe.
Compétence(s)

Une compétence se manifeste par la mobilisation coordonnée (opération de synthèse) d'un ensemble de capacités et ressources, internes (connaissances, attitudes…) et externes (partenaires, outils…), lors de la réalisation d'une tâche dans une situation complexe.
Capacité(s)
Comme une compétence, une capacité  se caractérise par ce qu'un sujet "est capable de FAIRE". Mais elle se distingue d'une compétence par le fait qu'elle correspond à un type d'action particulier.
Le terme "capacité" s'applique à des actions de complexité très variable, organisées de façon hiérarchisée.
Objectif(s)

Compétences et capacités nouvelles à acquérir dans une séquence ou une situation afin de réaliser la tâche de synthèse.
Activités langagières
Modalités de traitement des messages oraux et écrits en réception et production. Les activités langagières sont définies par le croisement d'un rôle communicatif (réception ou production) et d'un canal de communication (auditif ou visuel).
Contenus
Savoirs en jeu dans une séquence ou une situation didactiques. Ils appartiennent aux divers domaines de savoir constituant une discipline (par exemple, pour les langues, grammaire, lexique, prononciation, textes, discours, culture…).
Les "contenus" de la séquence sont l'objet d'un  processus d'appropriation (l'apprentissage) qui les fait passer du statut de savoirs, extérieurs à l'apprenant, à celui de connaissances intériorisées par l'apprenant, sous leurs modalités déclarative et/ou procédurale.

Composantes de la séquence
Une tâche langagière est au croisement de différents domaines qui entrent dans sa composition :
·        activités langagières (cf. cette entrée)
·        contextes sociaux
·        les textes
·        système linguistique
·        L'analyse des contenus (cf. cette entrée) n'a vraiment d'intérêt que si elle se calque sur ces composantes de toute tâche langagière.
A ces composantes langagières s'ajoutent des composantes non langagières. Cf. contenus extra-langagiers qu'il faut prendre en compte dans la définition des compétences.
Compétence linguistique
Utilisation procédurale (dans l'action) des éléments composant le code linguistique pour la réception et la production de phrases.
La "compétence linguistique" (CECRL) porte principalement sur les éléments de niveau phrastique ou infra-phrastique (composant les phrases), elle est donc insuffisante pour caractériser la compétence à agir (accomplir des tâches) et à communiquer dans une langue : le niveau des unités langagières correspondant aux tâches est celui des textes, qui sont beaucoup plus qu'une simple juxtaposition de phrases.
Connaître en anglais la distinction entre le présent simple, le présent continu en ING et le present perfect (en ED) est une connaissance linguistique déclarative.
Etre capable non pas de dire ce qu'on sait de ces trois temps mais de les construire réellement et de les différencier dans leurs usages relève d'une connaissance procédurale.

Séquence
Ensemble cohérent et hiérarchisé d'activités d'apprentissage conduisant progressivement à la réalisation d’une tâche de synthèse.
Une séquence tire sa cohérence didactique des compétences qu'elle vise à développer et sa visée de son orientation générale vers une tâche de synthèse. Cohérence didactique et visée pragmatique sont les deux paramètres permettant de la considérer comme une unité et non comme un assemblage hétéroclite d'activités aléatoires.
Etre capable de construire et de mettre en œuvre des séquences est au cœur de la compétence professionnelle d'un enseignant qui se situe dans la perspective actionnelle et vise le développement des compétences de ses élèves.

Evaluation
L'évaluation est au service de l'apprentissage, elle en est indissociable, sous ses fonctions formative et formatrice, du début à la fin d'une séquence.
Elle repose en premier lieu sur l'analyse par l'enseignant et, progressivement, par les élèves, des capacités requises pour la réalisation de la tâche. Pour évaluer il faut savoir ce qu'on enseigne et ce qu'on apprend. Elle peut prendre la forme de fiches construites et utilisées au long de la séquence.
Elle a une dimension métalinguistique et métacognitive : prise de conscience de ce qu'on fait, de pourquoi et de comment on le fait. Intégrer l'évaluation à l'apprentissage revient à conduire de manière simultanée et complémentaire les deux processus, qui sont plutôt les deux faces du même processus.
Ressources pédagogiques et cognitives
Les ressources pédagogiques sont constituées par tout document ou objet contribuant à la réalisation d'une situation ou d'une séquence. Les ressources peuvent être de type langagier (textes écrits ou oraux), non langagier (iconographie, signes, gestes, actions) comportant un message extra langagier, technologique (matériel TICE, instruments scientifiques ou artistiques), objet en vue d'une activité physique, d'un jeu etc. 
نموذج الاتصال
NomE-mailMessage