3366763399909077
recent
أخبار ساخنة

السيكولوجيا الفارقية

الخط
















PSYCHOLOGIE DIFFERENTIELLE


Des enfants d’un même âge réel ont des développements différents.
Un même enfant selon l’opération demandée peut se retrouver à des stades différents :
Décalage inter-stade.
Décalage intra-stade.
Décalages le plus fréquent lors du passage d’un stade à un autre.
Cheminement entre le début et la fin d’un stade : modèle en boucle : l’enseignant doit avoir des activités propres à l’acheminement de chaque enfant = différenciation pédagogique.
L’évaluation : va de paire avec la différenciation = permet de savoir quel cheminement est employé par l’enfant.
Phases critiques : passage d’un stade à un autre = psychologie différentielle nécessaire.

PSYCHOLOGIE DIFFERENTIELLE ET PEDAGOGIE DIFFERENCIEE :

Psycho-pédagogie : mise en relation de la psychologie et de la pédagogie dans les deux sens.
Courant de la pédagogie différentiée ou différentiation pédagogique (1970) : prise en compte du développement différent.
Les cycles : correspondent à la prise en compté institutionnelle de la continuité des apprentissages et des différences de maturation des enfants.
Différences entre les enfants dans leur apprentissage :
Différences de rythme.
Différences dans les supports.
Différences dans les stratégies.
Différences dans l’intérêt porté aux disciplines.
Différences de maturation : certains enfants sont prêts à acquérir une compétence normalement à un âge, mais en moyenne, entre 2 âges.
Méthodes éducatives : il n’y en a pas de meilleure pour tous les enfants car les styles cognitifs sont différents
Traits de comportement différents des enfants (ou styles cognitifs) : dans toutes les activités. Ils peuvent être expliqués par plusieurs facteurs et surtout par des attitudes vis-à-vis du savoir. Le cognitif dépend de l’affectif.
Différentes attitudes pouvant favoriser ou défavoriser l’apprentissage :
Le sens que la tâche a pour l’enfant.
L’anticipation ou attente du résultat.
L’attention ou tension psychologique actuelle (préoccupations).
L’estime de soi, la confiance en soi, l’image de soi (narcissisme de l’enfant).
Rôle de l’enseignant :
Constater des différences individuelles.
Garder la finalité d’un accès à une culture minimale pour tous (universalité du savoir).
Les 3 principaux courants pédagogiques :
Courant classique : pédagogie magistrale, pas de différenciation pédagogique.
Courant fonctionnel : fondement = différenciation pédagogique, pédagogie formelle ou abstraite pour les études longues et pédagogie concrète pour les études courtes.
Courant novateur : Education Nouvelle, pédagogie de Freinet = prise en compte des différences à travers des techniques, objectif = articulation entre le collectif et l’individuel (socialisation).

ANALYSE DES DECALAGES DANS LE DEVELOPPEMENT :

2 principaux types de décalages :
Décalages individuels ou décalages verticaux : à l’entrée dans un stade, l’enfant connaît des hauts et des bas, il fait des acquisitions régionales dans le savoir, mais pas des acquisitions générales.
Décalages collectifs ou horizontaux (sous-stades) : expliqués en terme de logique des opérations, de contenu, de support et d’habillage pédagogique.
Articulation fondamentale entre structure opératoire (stade) et contenu : contextualisation décontextualisation.
Décalage entre structure potentielle et structure actuelle :
Structure potentielle : structure au début de son apparition = compétence : être capable de faire.
Structure actuelle : structure en fin de parcours = performance : faire.
Compétence > Performance.
Motivation : être capable de faire, mais ne pas savoir le faire permet l’apprentissage.
Enseignant : doit arriver à un stade où les performances de l’enfant soient au maximum de ses compétences.
Tests psychologiques : anti-pédagogiques, évaluer les performances, mais pas les compétences à un moment.
ANALYSE DES CAUSES DES DIFFERENCES DE DEVELOPPEMENT :

Pour les différents courants :
Inéïstes : les différences sont inscrites dans les gênes. Argument peu scientifique.
Empiristes : les différences sont le fruit du hasard. L’expérience est la seule explication possible. L’individu se construit en fonction de ses rencontres, de son milieu familial.
Psycho-sociologues : les différences sont liées aux différences de milieux familial, social, scolaire. Les structures mentales (cognitif + affectif) sont en liaison et en interaction avec les structures sociales.

Types de structuration de l’environnement :
Environnement rigidement structuré : règles immuables dans le temps, marges de liberté individuelles quasiment nulles, autonomie niée, contraintes et rites. L’enfant n’est jamais confronté à des situations problèmes, il n’a pas de raison et de possibilité de développement.
Environnement très faiblement structuré : déstructuré ou astructuré, tout est imprévisible, personne n’est le garant d’aucune loi. L’enfant n’a pas l’espoir d’un rééquilibrage.
Environnement souplement structuré : règles évolutives dont l’adulte accepte d’être le garant tant que les enfants ne sont pas adultes. Les enfants en se développant prennent de plus en plus d’autonomie. Les règles sont explicables, rationalisées et adaptées à la situation.





نموذج الاتصال
NomE-mailMessage