3366763399909077
recent
أخبار ساخنة

ما معنى أن تكون مدرسا؟

الخط





















LE REFERENTIEL DE COMPETENCES DE L’ENSEIGNANT






1.            Qu’est-ce qu’un référentiel de compétences ?

2.            A quoi sert un référentiel de compétences ?

3.            Contenu du référentiel de compétences ?




































































1. Qu'est-ce qu'un référentiel de compétences ?




Un référentiel de compétences professionnelles est un outil dont l'usage se développe régulièrement. Il s'agit d'un document qui reprend, en les listant et en les organisant, l'ensemble des compétences attendues chez les personnes cibles à savoir, dans le cas qui nous intéresse présentement, le personnel enseignant dont le coordinateur a la responsabilité pédagogique.
Nous nous pencherons en effet uniquement sur cette catégorie professionnelle même si, à terme, la définition de chaque fonction, dans l'établissement scolaire (notamment celle de coordinateur), pourrait se voir compléter par un tel référentiel.
Le référentiel de compétences, dont les fonctions et la raison d'être seront développées ultérieurement, doit avoir une valeur institutionnelle au sein de l'établissement. On peut même penser qu'un même référentiel aurait valeur universelle dans l'ensemble des établissements scolaires des Filles de la Charité.
Soulignons que ce souci d'uniformisation des attentes et des pratiques ne va pas à l'encontre de la notion d'autonomie des établissements ou du respect de la spécificité du contexte dans lequel se situe chacune des écoles (contexte devant prendre en compte des données de type socio-économique, linguistique, communautaire, etc.).




2. A quoi sert un référentiel de compétences ?



Un référentiel de compétences ne fait pas double emploi avec le document cité dans la partie n° 1 (cf p 9 et suivantes) et précisant les tâches et fonctions du coordinateur pour les deux raisons suivantes :
1.    le référentiel concerne l'enseignant alors que l'autre document concerne le coordinateur ;
2.    le référentiel ne se contente pas de rappeler les fonctions de chacun, mais précise les compétences nécessaires et utiles pour accomplir au mieux ces tâches.

Un référentiel est utile, voire à terme indispensable dans les situations suivantes :
1.    à l'occasion du recrutement d'un enseignant, il est important que la personne chargée de la sélection des candidatures possède pour ce faire des critères objectifs ;
2.    le référentiel décrit “l'enseignant idéal”, certes utopique, mais propose ainsi un modèle et des repères aux enseignants qui, de toute évidence, “travailleront mieux s'ils savent précisément ce que l'institution attend d'eux” ;
3.    à l'occasion des visites et observations de classes, le regard porté et les remarques effectuées le seront par rapport au référentiel ;
4.    idem en ce qui concerne la formation des enseignants dans la mesure où ce document synthétise les objectifs visés par le coordinateur ;
5.    le référentiel, tout en respectant la spécificité des cycles et des disciplines, participe à l'indispensable cohérence pédagogique dans l'établissement, en exigeant la mise en œuvre de principes ayant valeur d'universalité dans l'établissement scolaire (cf la partie n° 3, p 23 et suivantes, consacrée aux repères pédagogiques).





3. Présentation et contenu du
référentiel de compétences pour les enseignants



Les référentiels de compétences professionnelles peuvent se présenter sous différentes formes, mais le principe reste identique, à savoir qu'ils se concrétisent au travers de listes organisées de façon rationnelles.
En ce qui concerne un référentiel de compétences pour enseignants, il peut prendre la forme d'une arborescence (cf document p 40) ou d'une simple liste raisonnée (cf document p 41).
Il nous semble cependant intéressant de faire, à l'intérieur de ce document, la distinction entre :
-          les savoirs (relatifs notamment à la connaissance et à la maîtrise de la discipline enseignée) ;
-          les savoir-faire professionnels (relatifs à la pédagogie mise en oeuvre) ;
-          les savoir-être (relatifs au comportement de l'enseignant).
Précisons qu'en ce qui concerne cette troisième catégorie, il ne s'agit pas de re-modeler la personnalité des enseignants, mais de veiller à ce que leur comportement, du moins en contexte professionnel, corresponde à ce que l'on est en droit d'attendre de lui (cf à ce propos le Projet Educatif, partie n° 2, p 17 et suivantes)

            Pour les raisons évoquées dans le point 2 (cf page précédente), et même si chaque cycle et chaque discipline mérite a priori un référentiel distinct et spécifique, priorité doit être donnée aux points communs, qui permettront de dessiner la pédagogie globalement mise en œuvre dans l'établissement. Ce "tronc commun" pourra par la suite être repris, décliné, développé, éventuellement modifié dans ses détails, par chaque coordinateur et son équipe.




Organisation d'un référentiel de compétences.

Exemple sous forme d'arborescence



Enseignant de

français
1. enseignant                                                    2. de français
 

de l'ordre de la           de l'ordre du                                  de l'ordre du
    pédagogie               comportemental                           disciplinaire
 

  savoir-faire                 savoir-être                                       savoirs
 


sf1    sf2    sf…            se1    se2    se…                              s1      s2      s…


Remarque 1 : nous avons arbitrairement choisi l'exemple d'un enseignant de français, mais il va sans dire que le principe est exactement le même pour les autres disciplines.

Remarque 2 : dans un deuxième temps, le référentiel pourrait être affiné en introduisant une nouvelle donnée, à savoir le cycle dans lequel intervient l'enseignant. Nous aurions par conséquent
1.    Enseignant
2.    de français (ou sciences, ou maths, ou arabe, etc.)
3.    au cycle (préscolaire, primaire, complémentaire, secondaire)



Exemple de référentiel de compétences

Nous reproduisons ci-dessous un exemple de canevas pouvant permettre de construire ultérieurement un référentiel de compétences pour enseignants des classes primaires (réf. : http://agora.unige.ch/ctie/educateur/perrint.htm).
            Pour Philippe PERRENOUD, dix domaines de compétences sont reconnus comme prioritaires dans la formation continue des enseignants :
 
  1 - Organiser et animer des situations d'apprentissage
•   Connaître, pour une discipline donnée, les contenus à enseigner et leur traduction en objectifs d'apprentissage.
•   Travailler à partir des représentations des élèves.
•   Travailler à partir des erreurs et des obstacles à l'apprentissage.
•   Construire et planifier des dispositifs et des séquences didactiques.
•   Engager les élèves dans des activités de recherche, dans des projets de connaissance.

  2 - Gérer la progression des apprentissages
•   Concevoir et gérer des situations-problèmes ajustées aux niveaux et possibilités des élèves.
•   Acquérir une vision longitudinale des objectifs de l'enseignement primaire.
•   Etablir des liens avec les théories sous-jacentes aux activités d'apprentissage.
•   Observer et évaluer les élèves dans des situations d'apprentissage, selon une approche formative.
•   Etablir des bilans périodiques de compétences et prendre des décisions de progression.

  3 - Concevoir et faire évoluer des dispositifs de différenciation
•   Gérer l'hétérogénéité au sein d'un groupe-classe.
•   Décloisonner, élargir la gestion de classe à un espace plus vaste.
•   Pratiquer du soutien intégré, travailler avec des élèves en grande difficulté.
•   Développer la coopération entre élèves et certaines formes simples d'enseignement mutuel.

  4 - Impliquer les élèves dans leur apprentissage et leur travail
•   Susciter le désir d'apprendre, expliciter le rapport au savoir, le sens du travail scolaire et développer la capacité d'autoévaluaiton chez l'enfant.
•   Instituer et faire fonctionner un conseil des élèves (conseil de classe ou d'école) et négocier avec les élèves divers types de règles et de contrats.
•   Offrir des activités de formation optionnelles, “à la carte”.
•   Favoriser la définition d'un projet personnel de l'élève.



  5.  Travailler en équipe
•   Élaborer un projet d'équipe, des représentations communes.
•   Animer un groupe de travail, conduire des réunions.
•   Former et renouveler une équipe pédagogique.
•   Confronter et analyser ensemble des situations complexes, des pratiques et des problèmes professionnels.
•   Gérer des crises ou des conflits entre personnes.


  6 - Participer à la gestion de l'école
•   Participer à l'élaboration d'un projet d'établissement.
•   Gérer les ressources de l'école.
•   Coordonner, animer une école avec tous les partenaires (parascolaires, quartier, associations de parents, enseignants de langue et culture d'origine).
•   Organiser et faire évoluer, au sein de l'école, la participation des élèves.


  7 - Informer et impliquer les parents
•   Animer des réunions d'information et de débat.
•   Conduire des entretiens.
•   Impliquer les parents dans la valorisation de la construction des savoirs.


  8 - Se servir des technologies nouvelles
•   Utiliser des logiciels d'édition de documents.
•   Exploiter les potentialités didactiques de logiciels en relation avec les objectifs des domaines d'enseignement.
•   Communiquer à distance au moyen des nouvelles technologies.
•   Utiliser les outils multimédia dans son enseignement.


  9 - Affronter les devoirs et les dilemmes éthiques de la profession
•   Prévenir la violence à l'école et dans la cité.
•   Lutter contre les préjugés et les discriminations sexuelles, ethniques et sociales.
•   Participer à la mise en place de règles de vie commune touchant la discipline à l'école, les sanctions, l'appréciation de la conduite.
•   Analyser la relation pédagogique, l'autorité, la communication en classe.
•   Développer le sens des responsabilités, la solidarité, le sentiment de justice.


10-  Gérer sa propre formation continue
•   Savoir expliciter ses pratiques.
•   Etablir son propre bilan de compétences et son programme personnel de formation continue.
•   Négocier un projet de formation commune avec des collègues (équipe, école, réseau).
•   S'impliquer dans des tâches à l'échelle d'un ordre d'enseignement ou du DIP.
•          Accueillir et participer à la formation des collègue


www.lb.refer.org/fdlc-bp/Vade%20mecum/Chapitre4.DOC
نموذج الاتصال
NomE-mailMessage